Thème Systèmes de Numérisation


 

Objectifs


  C’est une évidence de constater tout à la fois la dissémination et l’évolution des performances des systèmes numériques mobiles et communicants (téléphones portables, PDA, GPS, etc.).


Augmentation des débits, optimisation des ressources radio, versatilité et interopérabilité des matériels mobiles (« radio logicielle ») nécessitent de résoudre de nombreux problèmes.


L’un d’entre eux est obligatoire : celui du passage entre le monde radio et le monde numérique. Changements de fréquence et conversions analogique-numérique classiques ne permettent pas :

  • de travailler directement sur la porteuse (en « bande passante »),
  • d’élever les fréquences de travail,
  • et (surtout) d’élargir les bandes passantes.


Ce dernier point est essentiel. Par exemple, un système versatile s’adaptant de lui-même à une station de base nécessite un protocole d’accord sur la fréquence, donc d’un choix par logiciel, en aval de la numérisation.


Les « systèmes de numérisation » du futur devront, dans une technologie donnée, présenter ces caractéristiques. De tels systèmes, feraient également jouer les économies d’échelles, même si leur complexité intrinsèque est plus élevée.

Sujets


1. Bancs de Filtres Hybrides (BFH)


Les BFH permettent une conversion large-bande, en bande passante, et on peut dynamiquement améliorer leur résolution dans une sous-bande. Ils se synthétisent à partir de filtres analogiques d’entrée quelconques, mais leur sensibilité aux imperfections des dispositifs analogiques exige l’emploi de techniques de compensation spécifiques (sujet 3).

2. Bancs de modulateurs sigma-delta


A l’origine, la mise en parallèle de modulateurs sigma-delta dérive du principe des BFH, mais en particulier, l’information contenue dans le bruit de quantification est exploitée pour améliorer les performances.

3. Compensation des défauts de l’analogique par adaptation du traitement numérique


Les composants analogiques, indispensables dans les étages d’entrée, sont sources d’incertitudes (dérives, imprécision de fabrication…). Des méthodes numériques spécifiques permettent de les identifier, puis les corriger.



Contact


Philippe BENABES
Tél. : 01 69 85 14 19
E-mail : Philippe.Benabes@supelec.fr

 
Dernière modification : 15/11/2012